Projets > Togo > Agriculture

Agriculture

Le terrain de la ferme contient 34 ha, dont actuellement 6 ha au total sont utilisés pour la culture de légumes (surtout des tomates, des choux, des gousses d'okra et du poivron doux), de racínes tubéreuses (surtout du manioc et de l'igname) et de céréales (essentiellement du maïs et du riz).

D'autres 14 ha sont utilisés pour la plantation d'arbres fruitiers (surtout des papayes, des mangues et des ananas) et pour une pépinière. Cette dernière doit répondre à long terme aux demandes des villages et villes environnants, afin de planter des arbres pour le bois de construction mais aussi pour l'aménagement d'espaces verts sur les lieux publics, comme par exemple les écoles. Grâce à l'aménagement d'espaces verts autour des écoles, les enfants et les jeunes peuvent être sensibilisés à l'importance des arbres – dans une région où le bois est en première ligne considéré comme matériel combustible naturel.

Sur le terrain de la ferme, on élève du bétail: au total 20 boeufs et 30 moutons et chèvres sont en pâturage sur le site de la ferme. Avec l'élevage de poules pondeuses qui a commencé en 2009, on veut élever une variété le plus robuste possible et qui fournit avec la vente des poussins et des oeufs une source continuelle d'entrées d'argent.

Depuis 2010, d'autres expériences sont faites dans l'apiculture (12 ruches pour abeilles sauvages), dans l'élevage de lapins et dans la culture de plantes médicinales, comme Artemisia ou Moringa, qui sont entre autres très appropriées pour le traitement de la malaria.

Actuellement, 20 employés au total sont actifs à la ferme qui, selon l'intensité du travail pendant les saisons sèche et pluvieuse, réalisent les tâches sur le principe de la répartition du travail. Selon ce principe, il est garanti que les employés qui vivent en partie – sans leur famille – à la ferme, profitent réciproquement de leurs connaissances et puissent étendre celles-ci continuellement.

De plus, depuis février 2012, neuf stagiaires habitent et se forment à la ferme. Ils reçoivent des unités de cours théoriques qui leur sont proposés en partie par le personnel de la FONDATION URBIS du Togo et en partie par des spécialistes externes. En outre, ils participent en travaillant activement dans tous les domaines de la ferme et acquièrent ainsi un savoir pratique solide qui doit les rendre capables, après la fin de leur stage, de monter leur propre exploitation agricole.

Le potentiel éducatif de la ferme-pilote est aussi reconnu par les autorités officielles: au début de l'été 2012, deux étudiants de l'INFA, l'Institut National pour la Formation Agricole de Tové, ont été pour la première fois accueillis comme stagiaires sur la ferme CPIA. Mais la formation continue se limite pas au terrain de la ferme: également dans les villages environnants, des événements réguliers d'informations sont organisés par la CPIA, comme par exemple sur la grippe avaire ou la protection des plantes.

Dans son évolution tant sur l'organisation que sur l'aspect technique, la CPIA est conseillée par l'organisation régionale CIDAP (Centre International de Développement Agro-Pastoral), qui nous met à disposition sa longue expérience dans la production agricole.